Le Putois Déchaîné

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 14 juin 2007

Surprise

Bien comme nous le savons, toute gazette politique qui se respecte à son petit dessin qui accompagne la verve !!

Donc comme Tenryu l'a suggéré, voici nos deux héros, parcourant les rues d'Aubusson à mobylette !!

Lire la suite...

dimanche 10 juin 2007

Considérations Anarchistes (partie seconde)

Du concret, de l'expérience...

Quelle place pour les anarchistes, dans ces élections ?

Aucune, ma foi, je crois !



affiche éditée par les libertaires. La création d'afffiches, une activité répendue chez les anarchistes.

Donc rendons à ce courant de pensée qui est loin d'être si sot et si utopique qu'il en a la réputation, la place qu'il mérite.

Lire la suite...

dimanche 3 juin 2007

M. Alain Gribet, Candidature non-Politicienne (3)

Suite et fin de l'interview du candidat centriste.

Le premier cheval de bataille

Le souci le plus important, pour ce candidat, est de pallier au coup dur qui a été porté au Sud de la Creuse par la décision qui incombait au préfet de région du zonage déterminant l'aide financière que les pouvoirs publics donneront aux petites et moyennes entreprises pour la période 2007/2013 (pas de grosses entreprises en Creuse). Remises au Premier Ministre durant le printemps, qui les a validées et notifiées le 1er juin 2006 à la Commission européenne, ces cartes ont été précisées par les préfets dans un travail avec les députés, mais sans qu'aucun élu ne soit mis au courant. M. Gribet n'en a pris connaissance que trop tard.

La Commission européenne a confirmé la validation de ces cartes le 7 mars 2007.

La zone 1, Guéret, La Souterraine bénéficie de 35% pour la période 2007-2013 La zone 2, Bourganeuf, bénéficie de 30% de 2007 à 2009, puis passe en zone 3 Et enfin la zone 3, nettement défavorisée, ne bénéficie que de 15% pour la période 2007-2013

A part les villes citées, aucune commune de la circonscription n'est en zone 1, quelques unes sont en zone 2, et presque toutes en zone 3.

Dans ce contexte défavorable, il ne serait pas étonné que les entreprises qui restent à Aubusson, par exemple, comme Electrolux ou autres, partent un jour, sans parler du fait que d'autres entreprises, qui auraient pu venir, ne viendront pas. Cette situation défavorable pénalise la population, car on voit bien que ce sont ces industries qui offrent de l'emploi, et elle pénalise également les communes, du fait du manque à gagner fiscal.

Dans la filière bois, par exemple, les petites scieries, qui ont été nombreuses fut un temps, disparaissent peu à peu, car seules les grosses peuvent assumer une rentabilité suffisante pour survivre, alors que ni la demande ni la matière première ne manquent, pas plus que les compétences et la main d'oeuvre.

Question 7 : L'artisanat et d'autres activités indépendantes et innovatrices, comme on peut les observer par exemple chez des jeunes ayant étalage au marché de Felletin, peuvent-elles être une réponse à cette situation ?

Bien sûr, ces activités doivent être encouragées au maximum, mais ne peuvent contribuer au même titre que les grosses et moyennes entreprises.

Question 8 : Qu'avaient en tête les décisionnaires pour le Sud creusois, lorsqu'ils ne lui ont attribué que ce faible niveau d'aide ?

Les décisionnaires ont considéré qu'il n'y aura pas de développement dans le sud et l'est du département, ce que M. Gribet réfute.

Question 9 : Qu'est ce qui peut être fait pour contrer cette décision désastreuse pour ce territoire ?

M. Gribet ne pense pas qu'elle soit réversible, mais il est déterminé à en faire son combat principal, pour lequel tous les élus doivent se concentrer ensemble, plutôt que de s'adonner à des joutes politiciennes, afin de sauver l'économie du territoire.

Second cheval de bataille

Suite à la décentralisation, de nombreuses compétences et responsabilités ont été transférées au Conseil Général, augmentant ainsi lourdement les dépenses. Ce sont les transfers du RMI, de l'Aide aux Personnes Agées (APA), des TOS (personnels Techniques, Ouvriers et de Service), prise en charge du handicap, etc ... Or les compensations financières liées à ce transfer ne sont pas suffisantes, et placent la circonscription dans un déséquilibre dangereux.

Par exemple, la seule charge du RMI, qui lui incombe à présent, ont entraîné un déficit de 6 millions d'euros, soit 20 points d'augmentation de la fiscalité, que le Conseil ne peut évidemment pas répercuter sur la population. Ces déséquilibres interdisent l'investissement dans les emplois de solidarité, pourtant fortement nécessaires, comme les aides à domicile, les aides soignantes, car la population présente un taux élevé de vieillesse. Or une considération particulière de solidarité nationale est due à ce département, étant donné la forte contribution humaine durant la première guerre mondiale, qui a littéralement saigné le département.

Pour finir, et après avoir brossé le tableau des difficultés particulières à cette circonscription, M. Gribet insiste et dit encore une fois qu'il préconise l'union nécessaire sur les thèmes de gestion, en dehors des clivages politiciens contre-productifs.

samedi 2 juin 2007

M. Alain Gribet, Candidature non-Politicienne (2)

Suite de la première partie de l'interview que M. Gribet a bien voulu accorder au Putois Déchaîné.

Question 4 : M. Sarkozy a émis le souhait de désenclaver la Creuse, pendant la campagne présidentielle. Selon vous, quelles conséquences son élection peut-elle avoir pour la Creuse ?

Réponse : Aucune. Cette phrase a été habilement placée dans le contexte de la campagne, mais ces paroles ne seront suivies d'aucun effet.

M. Gribet dit que M. Sarkozy ne fait pas partie du même monde que celui des Creusois et des Creusoises; M. Sarkozy fait partie du monde des "grands", des puissants et des influents, alors que lui-même est implanté de manière proche sur un territoire où il travaille, et côtoie les gens avec lesquels il partage les problèmes. Ses soucis sont donc relatifs à ce monde creusois, agricole, et plus particulièrement relatifs à la santé générale du département.

Certes M. Sarkozy fera les réformes nécessaires, mais M. Gribet craint les dérives qui pourraient avoir lieu. Ces réformes, que M. Sarkozy les fasse, c'est très bien, mais M. Bayrou les aurait faites aussi, et sans doute Mme Royal également, tant elles étaient évidentes. En particulier, il n'est pas normal que des gens touchant le RMI, perdent en moyenne 7 euros par jour s'il retrouvent un travail à mi-temps, compte tenu de la perte des avantages liés à ce RMI (logement, transport, etc ...

Question 5 : Beaucoup de Français vont voter UMP aux prochaines législatives pour donner une majorité parlementaire au nouveau Président, dans cette logique, où se place votre candidature, majorité ou opposition ?

M. Gribet pense que cet élément ne jouera pas, à cause du contexte particulier sur cette circonscription. Il regrette que les discussions et échanges de cette campagne législative portent sur des thèmes sans véritable intérêt, dans une ambiance partisane dont la Creuse n'a pas besoin. Dans cette ambiance, il est difficile d'aborder les vrais problèmes de la Creuse, dont certains sont graves. Au final, c'est la Creuse qui est la grande perdante de cette guerre des partis. Au contraire, sur les questions de gestion, M. Gribet prône une union de toutes les sensibilités politiques, qui toutes devraient travailler pour le bien du département, qui en a bien besoin.

" C'est de la responsabilité du Conseil Général de dépasser les querelles politiciennes et d'aller à l'essentiel", dit-il dans un article dédié au problème du Musée départemental de la Tapisserie d'Aubusson, "trop cher, pas assez de subventions, peu porteur, trop grand, trop politique, etc ..". La même idée s'applique aux fausses questions, et aux fausses promesses de cette campagne inadaptée.

jeudi 31 mai 2007

Michel Moine, Enzo D'Aviolo, les Supercheries du Net s'Effondrent ...

Michel Moine, Maire d'Aubusson, a été un des premiers élus à utiliser avec succès internet pour sa communication, avec son blog qu'il s'est attaché à faire connaître en postant très largement sur un grand nombre d'autres blogs, renvoyant ainsi vers le sien. Cette habilité de départ lui a valu une réputation de jeunesse, de dynamisme et de modernité.

Or cette percée dans le monde virtuel, à force de communication insipide et de manipulations, se retourne aujourd'hui contre lui. Michel s'emmêle les doigts ...

Lire la suite...

mercredi 30 mai 2007

M. Alain Gribet, Candidature non-Politicienne (1)

Sur la proposition d'un ami, qui trouvait que les discussions de la blogosphère politique creusoise se bornaient à opposer M. Sarre, candidat de gauche à M. Auclair, candidat de droite, j'ai contacté M. Gribet pour l'inviter à répondre à quelques questions pour Le Putois Déchaîné (catégorie politique de notre blog), pour que nous lui consacrions trois billets. Il a eu l'obligeance de le faire, à l'occasion d'une conversation téléphonique. Ce qui suit est donc la retranscription, de mémoire, des réponses qu'il a pu me faire, ainsi que la présentation des points qui lui semblent essentiels dans cette campagne.

Je vous propose, en outre, ces vidéos diverses de meetings UDF liées à la Creuse ou au Limousin.

M. Gribet est 1er Adjoint au Maire de St Pardoux d'Arnet, et Conseiller Général du canton de Crocq. Il exerce la profession de docteur vétérinaire.

Lire la suite...

mardi 29 mai 2007

Considérations Anarchistes - Partie Première

Ayant croisé sur le net Alayn Dropsy, un militant anarchiste Creusois, j'ai trouvé que c'était l'occasion de m'intéresser à ce point de vue. A ma demande, il a bien voulu exprimer les grandes lignes de ce mouvement, d'abord avec ses propres mots, puis avec un extrait d'une brochure des éditions du Monde Libertaire.

Alayn Dropsy : "En gros: l'anarchisme propose de mettre en place une société autogérée par les gens eux-mêmes avec des délégué(e)s ayant des mandats précis et révocables à tout moment (donc rien à voir avec les politicards que l'on élit avec des chèques en blanc).
Ce principe appelé fédéralisme libertaire (voir Proudhon) met tout le monde au même niveau, supprime les hiérarchies, etc...
Pour ce qui est des élections, les anars rejettent le parlementarisme soit-disant démocratique issue de la bourgeoisie. Quoique ils ne sont pas plus pour le parlementarisme prolétarien.
Les anars sont pour une société sans classes ni Etat.
Les anars ont des points communs avec les bouddhistes: l'autonomie par ex."

Une remarque : je pensais, par l'extension que le langage a fait du terme, qu'anarchie signifiait quelque chose de proche du chaos, alors qu'il signifie absence de hierarchie. Puis, avec Alayn, nous avons quelque peu échangé à propos de mon commerce bouddhiste, il m'a donné son avis là-dessus, et je me permets de vous livrer une partie de ses paroles :
" Le système pour ne serait-ce que survivre nous oblige à y participer (consommation, travail...).
C'est dur d'y échapper, même en autarcie au fin fond d'une forêt...
Matérialisme et spiritualité ne font pas bon ménage...
A ce sujet, l'anarchisme (pour en revenir à nos moutons) conchie le capitalisme et propose un autre système "d'échanges" (non possibilité de thésauriser par exemple).
Le chemin est encore long avant que le capitalisme ne s'effondre !
Salutations Anarchistes."

Lire la suite...

dimanche 27 mai 2007

De la Pratique de la Franchise chez Michel Moine

Puisque je l'ai promis, sur le blog du Maire, voici une histoire qui me fut contée par Dodo (nommé ainsi pour les besoins de l'anonymat), alors que nous venions de prendre demeure provisoire depuis à peine deux semaines à Aubusson.

Bien que Dodo ne soit ni menteur ni fantaisiste, on pourra considérer ce qui suit comme une rumeur infondée, si ce n'est que c'est elle qui commença à ébrécher en moi l'image sympathique que je me faisais de l'élu.

Lire la suite...

lundi 14 mai 2007

Michel et les Rodwell

Voici un message censuré par le Maire d'Aubusson sur son blog. Il s'agissait du billet concernant la fermeture des classes. Michel a censuré mon commentaire d'une parce j'abusais un peu de la liberté d'expression, mais aussi parce qu'un procès est en cours d'instruction, procès opposant certainement cette famille d'Anglais et la municipalité, probablement à propos de travaux mal menés.

Les Rodwell ont racheté une quantité époustouflante de bâtiments dans cette ville, et au-delà. Je viens d'apprendre qu'ils ont également racheté l'ex vidéo club de la rue Vaveix.

Lire la suite...

samedi 28 avril 2007

Un espoir pour la France ?

Le débat sur une chaîne télévisée entre François Bayrou et Ségolène Royale a finalement pu avoir lieu.

Il semble que la volonté de F. Bayrou de dévoiler les abus et injustices et de privilégier le débat sans dualisme commence à porter ses fruits.

La carapace est cassée. Celle qui fait que tout est accepté, que tout passe, et qu'à force de relâcher toute discipline d'un côté et de durcir tous débats de l'autre côté, la France est sur une pente bien raide. Même s'il ne peut plus être élu, François Bayrou a une influence positive sur la vie politique en France

Lorsqu'il a dit qu'il y a des pressions sur les médias, le journaliste avait du mal à avouer que les pressions existent. Dans cet échange on voit que Monsieur Bayrou a de plus en plus de crédibilité et de calme. Le journaliste a dû abandonner son air fuyant et gêné.

Madame Royale semble réellement comprendre la nécessité de l'échange. Si, comme elle le dit, elle refonde le mode de scrutin, et que des gens comme François Bayrou peuvent exercer leur influence, alors, je pourrais peut-être bien voter Ségolène Royale.

Je n'ai jamais voulu voter Nicolas Sarkozy et souhaitais voter blanc. Antoine, comme tu le dis dans ton article, la croissance rapide et le plein emploi n'est qu'une façade brillante pour cacher encore une misère bien amère.

La proposition de S. Royale de mettre le smic a 1500 € est bonne, car si le smic est trop bas, cela a pour effet, de tenter d'avantage les gens a rester au RMI, et de prendre quelques boulots au noir en plus, garder leur temps libre. Bon nombre de gens capables de bosser, cultivés, préfèrent rester au RMI.

Que fait-on avec 1200 € par mois ? Pourquoi travailler pour payer un loyer, l'EDF , le tel, l'eau, mal manger et basta? Ne pas avoir de temps pour se cultiver, ne pas avoir d'argent pour voyager, aller au cinéma,...

Sa proposition d'alléger les PME est aussi de mon bord. Il n'y a pas que la délocalisation des grandes entreprises.

A plusieurs reprises j'ai entendu des français dire qu'il allaient probablement s'installer en Belgique, car celle-ci est en pleine croissance économique et les charges pour les artisans et les commerçant sont 2 à 3 fois moins élevées. Comparez :

raja france

raja belgique

La même filiale, les même produits. Les uns pour la France, les autres pour la Belgique : presque 3 fois moins cher.

L'aspect assistanat du PS ne me plaît pas. Cela a pour effet en plus de désolidariser les gens qui pensent que c'est à l'Etat de prendre en charge les "déficients", et s'en foutent royalement. François Bayrou relève d'ailleurs dans le débat que Madame Royale a tendance a trop demander à l'Etat.

Nous habitions une rue à Montreuil, rien que dans cette rue il y a bon nombre de personnes réellement dans l'impossibilité de travailler. Elles sont donc prises en charge par l'Etat. Il faut voir l'isolement dans lequel ces personnes sont. Il faut déchiffrer le regard des autres sur eux. Les gens c'est ce qu'ils veulent : que l'Etat prenne en charge tout ce dont ils ne veulent pas entendre parler, tout ce qu'ils ne veulent pas gérer.

Une droite dure aurait peut-être effet de réveiller les gens et de soulever des révoltes. Mais lorsque je me laisse aller à penser ainsi, je crois que je rêve eveillée !! smi4

Finalement je vais peut -être bien voter Ségolène.

Il paraît qu'économiquement elle a bien relevé la Région Poitou Charente.

J'ai encore quelques jours pour réfléchir.

- page 1 de 2