La Branche du Vénérable ...

Ceux d'entre vous qui ont suivi un peu ce blog, vous devez vous souvenir du vénérable, notre vieux poirier au moins centenaire que nous avions pensé abattre à un moment, avant de décider de le garder au moins quatre saisons encore, au moins.

Eh bien sa grande branche, la plus basse donc la plus ancienne, est tombée, brisée à sa base, sous le poids de la neige.

Cette branche, longue de 5 mètres et demi à peu près, était impossible à déplacer à deux : nous n'arrivions même pas à la faire bouger. Nous voulions absolument la rentrer, pour ne pas que le bois s'abime.

Il n'y a pas eu tant de neige dessus, aussi en y regardant de plus près on peut comprendre. Près de la base, un espèce de champignon blanc s'est introduit dans la tranche de la branche, agissant comme un coup de scie sur une faible largeur. Elle a cassé pile à cet endroit.

Une petite branche avait cassé au moment de la chute, et nous avons scié le reste en trois, ce qui nous fait quatre morceau.

Elle avait la forme d'un Y , nous avons coupé de manière à récupérer des morceaux cohérent, en vue d'une éventuelle fabrication d'objets. Le poirier a un bois plutôt léger, fibreux et facilement putrescible, mais il est d'une grande beauté, et fait d'excellents instruments.

Déplacer ces morceau de la branche du vénérable a été un labeur difficile et long. Pour les deux plus grosses parties, nous avons dû oeuvrer en mettant un bout dans une brouette, l'autre sur une épaule. Et la brouette perdant de temps en temps son équilibre, il a fallu recharger plusieurs fois pour faire le voyage ...

La première partie, la plus grosse (1,5 mètre de long, plus de 30 centimètres de diamètre) :

Au premier plan, on voit la seconde partie, qui a une forme de pipe (quatre mètres de long, diamètre 28 centimètres au plus gros). Elle deviendra peut-être un énorme instrument à cordes, avec le coude donnant la forme de la caisse de résonnance. Ou peut-être un didjiridoo ? Ou une pipe géante, qui sait ?...

Commentaires

1. Le vendredi 9 février 2007, 22:19 par Teta

Lucky we who have admired the "venerable" not so long ago. But for evey living being or thing there is an end. Will the rest of the tree survive the amputation? I am sure that the fallen part of the pear tree will relive in a different form and maybe for a longer time You and Tsunade have the patience and the imagination to give it a rebirth
and a new glorious life

Bon courage
Teta
.

2. Le dimanche 11 février 2007, 20:36 par Tenryu

Hi Mama,

Yes, I think the tree is going to survive this amputation, and as soon as spring comes, we are going to make boutures from it, so that young trees may go on with tthe same genetics.

In any case, in one way or the other, this poirier is going to survive.

A très bientôt.

3. Le lundi 12 février 2007, 15:39 par Jack

Heo, je croyais, tenryu, que tu supprimais toutes les pubs anglophones? LOL
Signé: un bon vieux creusois...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet