Purin d'Orties et Autre Plantes, contre-article d'un article

Une amie m'a envoyé le lien d'un article paru sur le figaro attestant qu' aucune preuve scientifique venait attester les bienfaits es purins de plantes.

Comme il s'agit d'un article pondu à "la vite fait bien menti" je viens vous proposer un livre écrit par des gens passionnés qui eux prennent le temps approprié, celui de la nature qui est avant nous, qui n'a pas besoin de nous, plutôt que de d'agir comme des enfants capricieux qui veulent tout tout de suite.

Pour moi il y a la boite à mensonges : la TV et la cellulose mensonge : « le figaro » (entre autre, mais je le mets au palmarès des meilleurs catégorie diffusons des bobards)

http://www.lefigaro.fr/jardin/2015/01/23/30008-20150123ARTFIG00422-faut-il-jeter-les-purins-de-plantes-aux-orties.php?a1=DOL-787554&a3=77-3508396&a4=DOL-787554-77-3508396

Je n'ai pas répondu à l'article sur la page figaro car je n'ai pas de compte et n'ai pas l'intention d'en ouvrir un.

1) le purin de plantes orties ou autres ne pue pas tant que ça si il est macéré correctement. D’ailleurs les chercheurs observateurs qui pratiquent et testent ces plantes proposent que l’on ne dise plus purin de plantes mais « macération » de plantes;( cf livre purin d’ortie et cie, Edition De Terran, Vernard Bertrand, Jean-Paul Collaert, Eric Petiot que des passionnés). La fermentation peut puer, pas la macération, 2) oui, j’ai testé la macération de tanaisie sur mes tomates cet été, et tant que je l’ai appliqué au bon moment je n’ai pas eu de mildiou suffisamment pour altérer les tomates, ensuite je suis partie et n’ai pu traiter, et là oui, j’ai eu du mildiou.

Bon et comme la mauvaise foi me fout en colère, il faut être clair :

QUE VEUT le consommateur bien formaté ? De la magie ordinaire, (graine + eau + soleil +soin + patience = miamm miam), ou de la magie extraordinaire (graine + ne s’occuper de rien attendre la bouche ouverte que la magie opère) ?.

Il faut être raisonnable, les enfants, dès 11 ans ne croient plus au père noël…..

En plus cet article de quelques lignes a l’arrogance d’expliquer le vaste domaine des infinies interactions des facteurs ?

Moi ce que je trouve passionnant dans le jardinage, c’est aussi (aà part la régalade en n°1) l’expérimentation, le soin l’amour, la patience, l’exploration, comme au

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet